Le jeu de la course à dix ou à vingt
Les étapes du développement
           
Cette version électronique d'un jeu que j'ai déjà programmé en Pascal, en Windev ou en C# Asp.net (voir sur ce site) pourrait être destinée à l'animation d'un atelier autonome, lors de la rencontre des sciences en 2019, à Evian.
           
           
Voici l'aspect final du jeu, tel que je l'ai imaginé dans les premières heures de la conception.
(mai 2018)
Le branchement de l'écran texte a déjà été testé pour un autre projet.
Voir le code source.
Premiers essais de l'écran à LEDs
Voir les détails du câblage.
Voir le code source pour compter.
(mai 2018)
           


         
Le branchement de l'écran texte a été légèrement modifié
pour ne pas nécessiter de carte de montage
et pour faciliter son installation dans le boîtier.
(mai 2018)
Pour limiter les connexions (et les risques de pannes), les embrouillaminis de câbles et la complexité du branchement, j'ai encore modifié le montage, en adoptant un écran avec une partie des connexions déjà effectuée. Il se branche directement sur la carte Mega.
(Sur la photo, une carte compatible que j'ai testée à cette occasion.)
Malheureusement, ce branchement interdit  l'utilisation d'un afficheur à LEDs, qui utilise une partie des connexions occupées par l'écran.
(juin 2018)
Cet autre écran offre l'avantage d'utiliser moins de connexions sur la carte et il permet l'affichage sur quatre lignes de vingt caractères.
           
           
La plaque d'aluminium a été percée... avec difficulté.
Pour les gros trous, il a été nécessaire de procéder par étapes.
Leur diamètre est de 16 mm (pour pouvoir insérer les boutons).
Ne disposant pas du matériel adéquat, j'ai percé successivement des trous de 2, 4, 6, 8, 10, 12, 14 mm. Ensuite, j'ai agrandi chaque trou à la lime, jusqu'à pouvoir insérer les boutons.
Le cache masque les imperfections du perçage.
J'ai collé une étiquette pleine page imprimée et, par dessus, une feuille transparente autocollante.
Les LEDs et les boutons donnent une impression de fini.
C'est loin d'être le cas! Rien n'est connecté! (C'est le flash qui a illuminé les boutons verts.).
Il manque 58 soudures et autant de connexions, plus celles de l'écran, pour lequel rien n'a encore été décidé : selon les différents modèles du commerce, soit le branchement est trop compliqué (mais pas impossible, à voir), soit le modèle est trop grand et ne prend pas place dans la cavité qui devra, peut-être, être cachée au profit d'un écran extérieur au boîtier.
(août 2018)
           
 
           
Le câblage des boutons en entrée a posé de nombreux problèmes.
L'idée 'naturelle' consistant à placer le bouton poussoir, simplement, entre le connecteur de la carte et le connecteur 5 volts ne fonctionne pas. Pire : ça fonctionne de façon erratique. On teste : ça marche. On reteste : ça ne marche plus.
Voici un site exposant clairement le problème.
(août 2018)
Finalement, au terme de la réflexion sur le choix de l'écran,
entre celui qui prend peu de place dans le boîtier, celui qui est trop grand pour y être installé,
celui qui nécessite un très grand nombre de connecteurs sur la carte Arduino,
celui qui en prend moins... j'ai opté pour un écran externe, assez grand,
avec un affichage de quatre lignes de vingt caractères et qui utilise peu de connecteurs (4).
(août 2018)